Actions des Furieux au cours de la partie

Publié le par cleya.Tx

article des Dernières Nouvelles de Strasbourg

le dernier Titanium contre la pandémie

L'épidémie s'intensifie toujours à Strasbourg, ville pourtant assiégée par les forces de l'ordre afin que le virus ne se répandent pas au-delà, et nos reporters ont pu assister hier à de sauvages manifestations de violence sur la place Kléber.
Une dizaine de fous furieux se sont jetés, en plein midi, sur la foule exsangue rassemblée pour recevoir les colis humanitaires - qui n'ont d'ailleurs pas pu être distribués. Nous sommes certains de la contamination d'autant de malheureux civils dans cet affrontement, ce qui fait que désormais, la moitié de la population strasbourgeoise est porteuse du virus.
Une équipe de "Médecin du Monde", parachuté au même moment à quelques rues de là, a semble-t-il réussi à vacciner quelques furieux, mais nous n'avons pas de nouvelles de ces hommes et de ces femmes, courageux artisans de la Santé, car ayant bravé la quarantaine, ils se retrouvent maintenant eux aussi prisonniers de la ville.
Le Ministère des Armées a maintenu son bouclage de la cité alsacienne, mais a retiré les patrouilles du centre ville, estimant la situation "grave, et très dangereuse pour nos soldats" (cf interview du Préfet en pages locales).
Le parlement, réuni en séance extraordinaire, est en train de discuter de l'envoi du tout nouveau prototype de soldat robot, le Titanium 5.03. Cette nouvelle arme, conçue par les meilleurs chercheurs du CNRS, a déjà subit les tests de routine, et semblerait être suffisamment résistante et autonome pour gérer la sécurité intra-muros à Strasbourg. Une partie du corps parlementaire s'oppose toujours à l'utilisation de ce conglomérat homme-machine, arguant des droits de l'homme et du principe d'accord signé l'an passé sur l'interdiction d'utilisation du génome humain en matière d'armement, également du fait que les armes intégrées aux bras et jambes du Titanium n'ont pas été testées sur de longues portées et pourraient avoir des effets néfastes pour l'environnement.
Nous tiendrons nos lecteurs informés des décisions qui seront prises dans les prochaines heures à l'assemblée.

Réponse RP d'un joueur

À Strasbourg, les semeurs de mort fauchent le moratoire sur Titanium 5.03 en vue d’obtenir l’aval des Nations unies

tandis que

Les adversaires de Titanium 5.03 fourbissent leurs arguments en prévision de la CdP de Curitiba, au Brésil, du 20 au 29 novembre 2009

QFC Group - Campagne "Interdire Titanium 2009"
Communiqué de presse 7 novembre 2009

Cette semaine, on a trahi les peuples autochtones alsaciens et piétiné les droits des écologistes à la rencontre de l’ONU. Téléguidés sûrement par le gouvernement des États-Unis et la coterie cynique des géants de l’industrie, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada ont porté un dur coup au moratoire sur la technologie Titanium 5.03 (modification génétique des soldats pour rendre les défenses ennemies stériles). Les recommandations préjudiciables adoptées à Grenade, en Espagne, sont maintenant transmises à la 8e biennale de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique (CDB), tenue sous peu à Curitiba, au Brésil, du 20 au 29 novembre.

Réuni à Grenade cette semaine, le groupe de travail de la CDB sur l’article 8 (j) a été mis sur pied pour protéger le savoir ancestral, l’innovation et les pratiques des peuples autochtones alsaciens et des petits agriculteurs de la CUS. Sidérés, des groupes de la société civile et des peuples autochtones ont pourtant constaté que les États font bien peu de cas des effets profondément néfastes des "substances suicides" (les fameux liquides non testés du prototype et leurs retombées sur l'environnement alsacien) sur le plan social, économique et environnemental, même si ces dangers ont été énoncés dans plusieurs études de la CDB et dans les mémoires officiels des peuples autochtones et organisations d'écologistes. Les résultats de cette rencontre concluent à la mise en péril de la biodiversité alsacienne et l’avenir de la conservation des semences, comme celui de l’agriculture adaptée aux réalités locales, partout dans le monde.

« Titanium 5.03 menace notre bien-être et notre souveraineté alimentaire, c’est une violation du droit à l’autodétermination », proteste Mariano Marcos Terena, du Brésil, au nom du Forum autochtone international sur la biodiversité.

Même si la rencontre a réaffirmé le fragile moratoire des Nations unies sur Titanium, on risque désormais d'utiliser les nouvelles recommandations de Grenade pour faire échec au principe de précaution lors de la rencontre des États courant novembre, au Brésil. Loin de condamner le caractère immoral et antiagriculteur de Titanium 5.03, l’Australie et les États-Unis ont même prétendu à tort que cette technologie qui crée la stérilité des soldats allait « accroître la productivité ».

Flanquée d’un conseiller du gouvernement des États-Unis, la négociatrice australienne a insisté pour qu’on retire la mention du « principe de précaution », utilisant cet argument comme monnaie d’échange pour obtenir un libellé contestable de l’« évaluation des risques [de Titanium 5.03] au cas par cas ». « C’est terrible – la notion d’évaluation au cas par cas est extrêmement pernicieuse parce qu’elle suppose que chaque pays peut procéder à son propre examen réglementaire de Titanium, ce qui ébranle le moratoire de la CDB et ouvre la porte à l’approbation de Titanium », met en garde Hope Shand, d’QFC Group.

« La manœuvre cynique de l’Australie confirme l’alliance inquiétante entre certains États et l’industrie en vue de renverser le moratoire sur Titanium», déplore Lucy Sharratt, de la campagne "Interdire Titanium". « On rejette la contribution des peuples autochtones et des collectivités locales, tant dans le processus que dans le résultat de la rencontre. »

Malgré les efforts d’une poignée de pays riches qui favorisent les profits de l’industrie au détriment des droits des agriculteurs, la majorité des États présents continuent de s’opposer fermement à Titanium et appuient toujours le moratoire actuel. Dans son allocution d’ouverture, la ministre de l’Environnement de l’Espagne a reconnu les dangers de la technologie Titanium 5.03. Lors de la rencontre, le Groupe de l’Afrique, l’Égypte et les Philippines ont fait de vibrants discours sur les effets potentiellement dévastateurs de Titanium 5.03 sur la biodiversité et la sécurité alimentaire, soulignant qu’il fallait interdire cette technologie à l’échelle nationale. La Norvège, le Pakistan, le Kenya et l’Union européenne ont aussi défendu le moratoire actuel. L’Inde et le Brésil ont parlé de leur législation qui interdit les technologies de stérilisation génétique des soldats. Malgré cette vive opposition, la rigidité de l’Australie et son obstination à bloquer le consensus ont laissé peu de latitude pour négocier.

Au tableau du déshonneur
Malgré leur engagement officiel à ne pas développer cette technologie, les géants de l’industrie génétique Syncgenta et Mobanto se sont livrés toute la semaine à un lobbying agressif en faveur de Titanium. Harry Collins, de Delta et Pine Land, le numéro un mondial des "liquides suicides" – qui procède actuellement à des essais en laboratoire de Titanium 5.03 – assistait à la rencontre au nom de la Fédération internationale des semences humaines. Frédéric Krueger, de Mobanto, était là au nom de la Chambre internationale de Commerce. Ils ont été appuyés en coulisse par CrocLife International, un lobby des pesticides/spermicides qui représentait les « sciences végétales ».

À l’extérieur de l’édifice où se tenait la rencontre des Nations unies, des Espagnols de toutes les générations sont venus rappeler aux États que la population s’oppose furieusement à la technologie Titanium 5.03. Toute la semaine, Ecolo-Agricolas en Accion a organisé des événements publics, des manifestations et des kiosques d’information dans la rue, dans le cadre de la campagne Interdire Titanium (http://www.ban-titanium.org). L’annonce des résultats de la rencontre parlementaire strasbourgeoise hier soir, en plénière, ainsi que la décision jumelle au Forum social mondial de Caracas, au Venezuela, a soulevé un tollé – des milliers d’agriculteurs alsaciens n’ont pu retenir leurs cris de colère.

« Permettre l’approbation de Titanium au cas par cas, par exemple à Strasbourg aujourd'hui et cette affaire de pandémie, revient à condamner les agriculteurs locaux à une mort lente au cas par cas, », explique Silvio Riveiro d’QFC Group à Caracas.

Partout dans le monde, la campagne Interdire Titanium continue de s’allier à des groupes et des mouvements pour renforcer la résistance contre Titanium 5.03. La lutte se poursuit maintenant à la rencontre de la CdP au Brésil, du 20 au 29 novembre.

On peut consulter le projet de recommandation du Groupe de travail sur le site Web d’QFC Group : http://www.qfcgroup.org/documents/
8jWorkingGroupRecommendations.pdf

Lucy Skarratt, Coordinator, Ban Titanium Campaign
lucy@ban-titanium.org
mobile: +1 613 252-2747

Hope Shand and Veronica Villa, QFC Group
hope@qfcgroup.org
veronica@qfcgroup.org

QFC Headquarters, Ottawa
tel: +1 613 241 2267
etc@qfcgroup.org

Pat Mooney and Silvia Ribeiro in Caracas
mobile: +1 613 261 0688
Hotel El Cid (+58212) 263 2611
silvia@qfcgroup.org

cadavres_sexistes

Paroles d'un mourrant (k7 audio retrouvée rue du Poumon)


il ne me reste que peu de temps
(râle)
je crois qu'ils vont revenir demain, je les ai entendu parler de la victoire d'austerlitz, ils criaient très forts et sont partis en hurlant dévaliser le Molly Malone's
(toussotement)
(grande respiration sifflante)
je crois que j'ai les premiers symptômes, le Professeur Bell m'avait prévenu de ne pas trop m'approcher (toussotement)
Jim, si tu trouves cette cassette, méfies-toi de la place rouge, tous mes indices convergent, c'est là-bas que j'ai vu le prof pour la dernière fois

(grande respiration sifflante suivie d'une toux)
ils ont donné une heure, 13h, ou 13h30, pourvu qu'il n'y ai pas trop de civils...
(râle)
Jim, ne m'approche plus, je,
(toux)
JE VAIS PETER LA GUEULE A CE TITANIUM DE MES FESSES

réponse RP d'un joueur

Réaction au pseudo enregistrement


Quels persiflages ! Ne prêtez pas attention à ces faux enregistrements, ni à ce qu'on veut vous faire croire! Vous êtes manipulés bassement, de toute évidence..

Preuves :
(râle)
(toussotement)
(grande respiration sifflante)
(grande respiration sifflante suivie d'une toux)
(râle)
(toux)


Toutes ces indications ne laissent pas entendre que ce malheureux a été infecté par le virus de FURIOSITé, ni qu'il y a un message codé à décrypter, ni un lieu où se rendre, mais simplement que nous avons à faire à un pauvre hère atteint de
MUCOVICIDOSE classique, et qu'il ne faut pas croire des pseudo-interprétations charlatanesques données par un témoin se prenant pour un Médecin..

Rappel :
La mucoviscidose est une fréquente maladie génétique (à Strasbourg comme ailleurs). Il existe au cours de cette maladie une anomalie de l’hydratation des sécrétions de l’organisme particulièrement au niveau du poumon et du pancréas. Les symptômes les plus fréquents sont respiratoires (toux, expectoration), digestifs (ballonnements, douleurs abdominales parfois diarrhée) et parfois une mauvaise croissance. Voire un délire au seuil des symptômes létaux. Autrement dit, un petit nain crachotant des insanités qu'il ne faut pas croire, représente tout à fait le malade typique. Qu'il ne faut pas croire, on le répète.

Un
groupe folklorique éclairé en a déjà dit long sur le pseudo-savoir des soi-disant Médecins de ce bas-monde, et souvent, l'explication la + simple est la bonne. Comme le veut le bon sens Régional. D'ailleurs, ce texte exhumé en dit également long sur les corrélations avec la thèse du détournement frauduleux - par les instances en place - du témoignage d'un innocent malade des poumons à Strasbourg (RUE DU POUMON en plus, annonce le-dit article, et ça ne vous a même pas mis la puce à l'oreille..) :

(je cite)

Qui veut chasser une migraine
N'a qu'à boire toujours du bon
Et maintenir la table pleine
De cervelas et de jambon

L'eau ne fait rien que POURRIR le poumon
Goûte, goûte, goûte, goûte compagnon
Vide-nous ce verre et nous le remplirons
L'eau ne fait rien que pourrir le poumon
Goûte, goûte, goûte, goûte compagnon
Vide-nous ce verre et nous le remplirons



Et comme le déclamait le défunt
GREGORY (celui qui s'est noyé dans ses poumons, pas celui noyé dans la Vologne) :
Je Rêve d'une terre sereine
Là où les gens balancent leurs peines
Je Rêve sans fausses notes sans ratures
Je Rêve au delà des blessures
Je Rêve d'un monde qui s'élève
Au milieu des champs où l'on crève

Je Rêve de villes non polluées
Afin que l'air puisse circuler
Je Rêve d'un ciel bien étoilé
Là où les cons sont nettoyés

Ça fait du temps Quand on y pense
Qu'on aimerait tant avoir une chance
De changer des choses qu'on nous impose
Afin d'éviter qu'on explose
Avec des mots qui laissent des traces
Ca fait longtemps qu'on rêve d'un monde pour nous sauver


Alors, si ces paroles venues de la tombe en novembre 2009 2 ans après sa mort, doivent servir à quelque chose, c'est de nous avertir. Nous avertir de nous méfier de l'eau qui dort et des fausses rumeurs.
Si comme nous tous, vous ne voulez pas que Grégory Lemarchal soit mort pour RIEN, vous devez rester chez vous ce dimanche. Surtout si vous êtes médecin. Ou si vous êtes armés. Car les armes polluent, surtout les Titanium 5.03. Et Grégory aime les villes propres non polluées, avec l'air qui circule pour respirer, alors qu'on menace l'écologie de nos campagnes avec ces armes non testées, ces campagnes où nous sommes en danger, où on risque de crever comme il le dit si bien dans sa chanson prémonitoire. Il nous demande de faire un monde sans fausse note, ni rature, où on se fait confiance. Nos adversaires sont des cons dit-il : nettoyons les. Purifions les. Mais d'une manière écolo qui respecte leur pH. C'est pour cela, que si vous voulez que des tests sanguins soient effectués pour tester votre pH, vos dons sont bienvenus. Nos EQUIPES circulent pour cela dans la ville, pour faire des "prélèvements". Pour Grégory. Pour la chanson. Pour l'amour. Offrez votre sang.

Rappel : Don du
sang-qui-gicle "Grand cause nationale 2009" Chaque année en France, 1,6 million de personnes comme vous et moi donnent leur sang-qui-gicle. Ce geste simple de solidarité permet la survie de nombreux patients atteints d'une maladie( des nerfs par exemple).
Que devient le sang-qui-gicle que l'on vous prélève une fois le don effectué ? Si vous êtes sage, on pourra fournir un Reportage photo fait à l'Etablissement Français du Sang-qui-gicle (EFS-Q-G) d'Alsace-Moselle, à Strasbourg,
10 rue Spielmann - BP36
67065 STRASBOURG CEDEX
Tél. : 03 88 21 25 25
Sont admis les Dons de sang TOTAL, plasma + plaquettes + carte de joueur.


Amitiés,
Cadavres.


tentative d'intimidation des autres joueurs de la part d'un militaire

Opération karcher
Depuis l'apparition des furieux notre nation cherchait désespérément un antidote au fléau... en vain. Seul le bouclage de la ville pouvait restreindre l'épidémie mais non l' éradiquer.
Heureusement nous avons la solution: le Titanium 5.03. Dès sa première sortie, force est de constater son potentiel d'efficacité puisque deux furieux sont tombés et ne menaceront plus la population civile. Et cela sans aucune égratignure pour notre robot!
Certes cela peut sembler dérisoire mais n'oublions pas que le projet Titanium a été monté dans l'urgence et qu'avec quelques petits réglages nous pourrons à nouveau et dans des délais très brefs parcourir les rues de strasbourg en toute sérénité!
Citoyens ne vous lamentez plus, le gouvernement travaille à votre sauvegarde.

Maréchal Grant

réponse RP d'un humaniste

Le communiqué ci-dessus n'est qu'une action de propagande puisque ce ne sont pas des malades mais des médecins ayant en leur possession le fameux vaccin qui ont été abattus! Les militaires sont aussi furieux que les contaminés (c'est du joli!)...

Dr. GHOST

2e réponse RP

Système d'analyse défaillant


Maréchal,j'ai la tristesse de vous informer de certains problèmes de fonctionnement de votre robot. Celui-ci a apparemment des problèmes de visions puisqu'il ne semble pas pouvoir différencier le rouge du jaune, symptôme très révélateur de daltonisme, anomalie dont devait sûrement souffrir son concepteur. J'espère que vous aurez aussi l'amabilité et l'obligeance DE FOUTRE CETTE SALETE DE ROBOT HYPERMETROPE INCOMPETENT A LA CASSE,BON DIEU!!

votre dévoué,Spammy

réponse du Maréchal Grant


la saint barthélémy ou l'ajax d'amsterdam


Premièrement: la ville est bouclée, TOUS les civils ont été évacués. Ne restent dans la ville en ruine que des furieux ou des victimes des furieux. Dans ce cas précis de pandémie le principe de précaution s'applique surtout qu'il n'existe aucun vaccin.
Deuxièmement: jouer aux héros en blouse blanche est un acte grave de rupture de quarantaine. Qui vous dit que vous n'êtes pas infectes par le virus? Vous en connaissez la cause? les effets? la durée d'incubation? Non. A force de croire que vous pouvez sauver tout le monde et à vous prendre pour dieu vous allez juste réussir à faire sortir le virus de Strasbourg et le répandre dans tout le pays!
Troisièmement: nous sommes fiers d'être militaire et de servir notre patrie qui plus est lorsqu'elle est attaqué mais nous ne sommes en rien des fous de guerre. La preuve est justement le projet Titanium qui est la meilleur solution à ce problème. Ce robot ne risque en aucune façon d'être un facteur contaminant, contrairement à vous!

Nous nous sommes retrouvé devant un choix douloureux entre éradiquer la menace par les flammes ou entreprendre des actions moins destructives mais permettant peut être que le virus survive ou pis encore mute. Entre la peste ou le choléra nous avons pris l'option de la sécurité nationale, quelques martyrs pour sauver 60 millions de personnes.

Maréchal Grant


Publié dans Killer 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article